Histoire de l’Allemagne


Au 18ème siècle, il n’y avait pas comme en France, une monarchie centrale mais bien qu’ils étaient réunis sous le terme de « Saint Empire Romain Germanique », une multitude d‘États composaient en pratique ce que nous appelons aujourd’hui l’Allemagne :

  • Royaumes (Prusse, Bavière…)
  • Principautés (de Lippe, région actuelle Rhénanie du nord Westphalie…)
  • Duchés (d’Anhalt – Saxe actuelle…)

Suite aux guerres napoléoniennes, certaines régions telles que la Sarre et la Rhénanie-Palatinat sont devenues des départements français et ont eu dès le 19ème siècle, sous cette influence, un état civil laïc similaire à l’état civil français. Dans les autres Länder, ce sont des registres paroissiaux aux formats divers avec des manques de renseignements possibles tels que les parents non indiqués dans les actes de mariage. Il est donc indispensable de connaître la religion de ses ancêtres.

L’état civil laïc généralisé à tout l’Empire allemand est créé en 1871 et rentre en application selon les régions jusqu’en 1876, suivant un modèle unique pré-imprimé (utilisé également en Alsace/Lorraine).

Cet historique très émietté fait que l’organisation des archives est très variable d’un Land à l’autre.


L’immigration


Trois flux migratoires principaux sont répertoriés :

  1. Pendant la période révolutionnaire française, les républicains allemands attirés par l’événement français ou fuyant la réaction de leur pays sont venus se réfugier chez nous.

  2. Au cours du 19ème siècle et en particulier la première moitié, des artisans ou ouvriers sans travail viennent s’établir en France.

  3. Sous le IIIème Reich, les persécutés raciaux et politiques fuient leur pays.

On trouve dans de nombreuses archives départementales françaises, des documents, dossiers sur les étrangers en France, en particulier dans la série Police.


Recherche de lieux


Il est important de bien situer le lieu de vie de votre ancêtre. Vous pouvez-vous aider du site www.meyersgaz.org.

Pour faire face à la difficulté sur l’orthographe de la commune d’origine ou celle du nom de famille, il est indispensable de commencer ses recherches avec les documents familiaux personnels, les dossiers d’étrangers aux Archives Départementales. Le passage d’un étranger dans un département après 1914 implique qu’il se soit déclaré pour une demande de carte d’identité d’étranger, permis de séjour. Vous pouvez ainsi retrouver divers documents tels que des fiches d’immatriculation. Les archives départementales n’ont pas toutes conservé les mêmes archives.


Les archives


Les délais d’obtention des actes est de 110 ans pour les actes de naissance, 80 pour les actes de mariage et 30 pour les actes de décès à l’État civil. Quant aux registres paroissiaux, le délai est de 120 ans pour les baptêmes, 100 ans pour les mariages et 40 pour les actes de décès/sépultures.

 Depuis 1970, les petites communes n’ont pas plus de service d’État civil (Standesamt). Pour des raisons budgétaires, ce service a été regroupé avec d’autres communes. Les Standesamt sont censés déposer leurs archives ayant dépassé le délai d’obtention à l’équivalent de nos archives départementales (Landesarchiv). Tous ne l’ont pas fait.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est gl_012.png.Les plus grandes communes ont des archives municipales. Par exemple à Landau (Rhénanie-Palatinat), ils ont les registres d’État Civil mais également des documents sur le camp de prisonniers de français lors de la seconde guerre mondiale.

Le plus facile est de téléphoner aux archives municipales pour se faire confirmer que le document recherché est bien chez eux. Celui-ci est en général payant – entre 7 et 12€ (avec une date définie), voire plus si l’on n’a pas de date précise. Certaines archives ont un tarif à l’acte, d’autres comptent par demi-heure ou heure de recherche, même si vous connaissez la date et le lieu précisément.


Les paroisses


La tenue des registres des baptêmes, des mariages et des décès a été promulguée en Allemagne dans la seconde moitié du XVIe siècle. L’intérêt de l’État pour les registres paroissiaux a commencé dans la seconde moitié du XVIIIe siècle : les registres paroissiaux avaient le statut de registres officiels d’état civil jusqu’à l’introduction des registres d’État civil entre 1871 et 1876. Les livres d’église perdirent alors leur importance à partir de ce moment et furent de nouveau utilisés exclusivement pour les préoccupations de l’administration de l’Église et le soin pastoral des paroissiens.

Avant la mise en place de cet État civil, il est indispensable de connaître la religion de ses ancêtres puisque les registres paroissiaux (Kirchenbücher) sont la propriété de l’Église et se trouvent très rarement dans les archives des Länders.


L’Église évangélique


L’Église évangélique est le regroupement de 20 églises protestantes luthériennes, réformées et unies des régions allemandes sous le sigle EKD.

Les églises membres du EKDSiègeRégion
Église évangélique régionale d’AnhaltDessau-RoβlauSaxe-Anhalt
Église évangélique de BadeKarlsruheBade-Wurtemberg
Église évangélique luthérienne de BavièreMunichBavière
Église évangélique Haute-Lusace – Berlin – Brandenvourg – SilésieBerlinBerlin
Église évangélique luthérienne de BrunswickWolfenbüttelBasse-Saxe
Église évangélique de BrêmeBrêmeBrême
Église évangélique luthérienne de HanovreHanovreBasse-Saxe
Église évangélique de Hesse-NassauDarmstadtHesse
Église évangélique de Kurhessen-Waldeck
CasselHesse
Église du pays de LippeDetmoldRhénanie du Nord-Westphalie
Église évangélique de l’Allemagne centraleMagdebourg ErfurtSaxe-Anhalt Thuringe
Église évangélique luthérienne du nord de l’AllemagneKiel SchwerinSchleswig Holstein Mecklembourg – Poméranie occidentale
Église évangélique luthérienne d’OldenbourgOldenbourgBasse-Saxe
Église évangélique du PalatinatSpeyerRhénanie Palatinat
Église évangélique réforméeLeerToute l’Allemagne
Église protestante de RhénanieDüsseldorfRhénanie du Nord-Westphalie
Église évangélique luthérienne de SaxeDresdeSaxe
Église évangélique luthérienne de Schaumbourg-LippeBückebourgBasse-Saxe
Église évangélique de WestphalieBielefeldRhénanie du Nord-Westphalie
Église évangélique de WurtembergStuttgartBade-Wurtemberg

Carte des diocèses catholiques



Les OFB (Ortsfamilienbücher)


Tout comme dans nos régions de l’Est de la France, il existe de nombreux livres de famille par village. Si par chance, le village de vos ancêtres a été dépouillé, il sera plus aisé de remonter quelques générations pourvu qu’ils y soient restés.


Les archives en France


Les dossiers de naturalisations peuvent contenir des informations intéressantes. Consulter la page consacrée aux Naturalisations.

Pour faire face à la difficulté sur l’orthographe de la commune d’origine ou celle du nom de famille, il est indispensable de commencer ses recherches avec les documents familiaux personnels, les dossiers d’étrangers aux Archives Départementales.


Quelques liens


Genwiki : Site de généalogie
Dagv : Liste des associations de généalogie
GeneAllemagne : Généalogiste spécialisée dans les pays de langue germanique
Familysearch : Les Mormons
Archion : Site payant
Myheritage : Site payant
Ancestry : Site payant

A propos de l’auteur :

Isabel Canry, d’origine franco-allemande, est une passionnée de généalogie. De par ses origines, elle s’est spécialisée comme généalogiste professionnelle dans les pays germanophones, tels que l’Allemagne et l’Autriche. C’est sans compter la mouvance des frontières au gré de l’histoire. Entre le « Saint-Empire-Romain-germanique » et l’Empire Austro-Hongrois », de nombreux registres européens sont en allemand. Vous pouvez la rencontrer sur les forums de généalogie, n’hésitez pas à venir avec vos papiers de famille.

Site : www.geneallemagne.com – Contact : geneallemagne@outlook.com


Abonnez-vous à Genea-Logiques par e-mail

Saisissez votre adresse électronique pour vous abonner gratuitement et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Commentaire