Souvent utilisée par les généalogistes successoraux, mais aussi accessible aux généalogistes familiaux, la sous-série 3Q peut être une source non négligeable d’informations.

Rappel :

Série Q : Domaines, enregistrement et hypothèques,

Sous-série 3Q : Enregistrement

Les tables de l’enregistrement (sous-série 3Q) sont constituées des tables alphabétiques de décès, des successions acquittées et des successions et absences.

Pourquoi une table alphabétique de décès en sous-série 3Q ?

« Cette table servira à constater le décès des testateurs, des donateurs dont les donations n’ont eu effet qu’à leur mort… » « On comprendra aussi dans cette table les personnes de l’un & l’autre sexe réputées mortes par une longue absence… » « Pour connaitre tous les biens immeubles réels et fictifs qui feront partis des successions des testateurs… » « Pour raisons desquels il sera dû des droits d’enregistrement… »

Pour mieux comprendre, prenons l’exemple de Maurice Fétus, propriétaire, sabotier, né le 2 février 1796 à Augerolles dans le Puy de Dôme. Il est décédé en 1856 et était domicilié à Bessenay dans le Rhône.

A la lecture des tables alphabétiques des successions et absences du bureau de l’Arbresle pour la période 1852-1859 (+1856) nous découvrons les informations suivantes :

Nom et prénom : Fétus Mauricejougn

Métier : sabotier

Domicile : Bessenay mort à l’hospice à lyon

Âge : 61 ans

Célibataire, veuf, marié : époux de Marie Lacour

Date du décès : 1 septembre 1856

Nom, prénom, demeure des héritiers :

Marie Lacour, Jean François et marie Fétus, Bessenay

On peut y lire d’autres informations comme le montant de l’inventaire des biens, le montant de la vente des biens.

Vous l’aurez compris, les tables alphabétiques de successions vous permettent de connaître une date et un lieu précis de décès mais aussi de reconstituer une famille.

Bonnes recherches…

10 pensées sur “Reconstituer une famille grâce aux tables de successions”

  1. Ping : Reconstituer une famille grâce aux tables de successions | Théo, Zoé, Léo et les autres... | Scoop.it
  2. bonjour !

    J’aimerai en savoir plus sur le mobilier , outils, vaisselle, etc, qui seraient dans l’héritage d’un ancêtre par exemple, qu’il soit pauvre ou riche, ce n’est pas important, mais pour m’imaginer leur vie.

    est ce que je peux trouver des documents en ligne, où dois je me déplacer ?

    qu’est ce qui est en ligne d’intéressant qu’une débutante ne connaîtrai pas ?

    merci de vos conseils,

    Bien cordialement
    Julie

    1. Bonjour Julie 😉

      Si tu souhaite en savoir plus sur le mobilier, les outils, la vaisselle de tes ancêtres il te faudra pour cela retrouver les inventaires après décès dans les archives notariales en sous-série 3E aux archives départementales.

      Si ce n’est pas déjà fait je t’invite à lire la publication De rien à l’inventaire après décès.

      Tu peux également lire cette autre publication : L’état civil pour les patronymes, les répertoires pour l’histoire cela pourra t’aider à retrouver chez un notaire les contrats de mariage, les actes de notoriété, les actes respectueux, les successions, les testaments…de tes ancêtres.

      Bien que les archives en ligne soit de plus en plus fournies, il est fortement conseillé de se déplacer aux archives pour en apprendre davantage sur tes ancêtres (en plus les archivistes se feront un plaisir de partager leurs savoir avec toi).

      Les chercheurs d’ancêtres ne sont pas tous logés à la même enseigne en ce qui concerne les archives en ligne ci-dessous une liste non-exhaustive d’archives numérisées intéressantes :

      – Archives d’enfants assistés
      – Archives d’enfants abandonnés
      – Contrôle des actes
      – Enregistrement
      – Hypothèques
      – Délibérations communales
      – Cadastre
      – Convois funéraires
      – Liste électorales
      – Journaux
      – Annuaires administratifs et commerciaux
      – Cahiers de doléances

Commentaire