Vous n’êtes pas un(e) expert(e) en informatique et vous souhaitez publier votre généalogie sur Internet tout en restant propriétaire de vos données ? C’est possible grâce à un outils proposé par le logiciel GRAMPS.

GRAMPS est distribué sous licence GNU GPL (+ d’infos).

Exemple d’une page « Index des patronymes » créé avec Gramps

Comment créer son site web généalogique avec Gramps ?

Étape 1 : Sélectionnez « Rapports » dans le menu supérieur puis « Pages internet » et choisissez « Rapport Web Dynamiques »


Étape 2 : Cette étape est optionnelle, dans la nouvelle fenêtre qui s’ouvre, sélectionnez l’onglet « rapport » et modifiez si nécessaire le dossier ou sera enregistré votre site web en cliquant sur la flèche situé à droite de la ligne « Destination » (Voir toutes les options de paramétrage)


Étape 3 : Cliquez sur « Valider » pour générer votre site Internet, Gramps va automatiquement et instantanément créer les fichiers qui constitueront votre site dans le dossier que vous avez défini à l’étape précédente.


Étape 4 : Il ne vous reste plus qu’à transférer les fichiers créés sur votre espace d’hébergement web à l’aide du logiciel libre FileZilla (Tutoriel vidéo)


Etape 5 : Saisissez l’adresse de votre site internet sur votre navigateur. votre généalogie est désormais visible dans le monde entier.



Les options de paramétrage de votre site web :

4 pensées sur “Créer et publier facilement son site web Généalogique”

  1. Bonjour, si on s’arrête avant la mise en ligne, peut-on diffuser les éléments du « site » sur CD/DVD pour une lecture sur PC? Les images suivent (à condition déjà qu’elles suivent de mon logiciel à Gramps)?

    Merci par avance de ces quelques informations complémentaires.

    Meilleures salutations

    Pierre BOITON

    1. Bonjour Pierre,

      Vous pouvez si vous le souhaitez enregistrer les éléments du site sur un support externe et les lire en local sur n’importe quel PC disposant d’un navigateur, pour les images il faut qu’elles aient été préalablement importées dans Gramps.

Répondre à Pierre BOITON Annuler la réponse.